Historiens de l'art migrateurs

 amalie bulandrova Amálie Bulandrová

est étudiante en bachelor à l’Université Masaryk de Brno. Elle est parallèlement en train d’achever ses études de master au département d’études théâtrales de la même université, ou elle a obtenu son bachelor en 2014. Au sein de ses recherches, Amálie se concentre sur la scénographie, la théâtralité médiévale et le théâtre liturgique. Elle a également effectué des expériences d’étude et des stages à Berlin et à Bochum. Aujourd’hui, Amálie est à Poitiers, d’où elle prépare une recherche sur les aspects théâtraux de la façade occidentale de l’église locale de Notre-Dame-la-Grande.  
 alzbeta filipova Alžběta Filipová

est une historienne de l’art migratrice en train de terminer son doctorat entre les universités de Lausanne et de Brno. Elle a travaillé de près au sujet de la circulation des reliques milanaises, un sujet connecté à la circulation de modèles culturels et architecturaux dans l’Antiquité tardive. Au sein du projet, elle administrera le support informatique et coordonnera les différents groupes de personnes impliquées dans le projet entre Brno, Lausanne, Rome, San Francisco ou Stanford.
 ivan foletti Ivan Foletti

est professeur associé du département d’histoire de l’art de l’Université Masaryk de Brno et Maître-Assistant Ambizione FNS à l’Université de Lausanne. Ses recherches se concentrent sur l’historiographie de l’art byzantin et sur la production artistique de Milan, Rome et Constantinople dans l’Antiquité tardive. Il étudie les objets d’art de cette zone et période particulièrement à travers la liturgie et du point de vue rituel. D’autres champs d’intérêt sont l’art des chemins de pèlerinage et le Caucase médiéval.

 karolina foletti Karolina Foletti

a étudié l’histoire, le russe et l’histoire de l’art à l’Université de Lausanne ainsi que l’histoire de l’Europe de l’est à l’Université de Vienne. Elle travaille pour la revue Convivium et s’intéresse à l’historiographie russe, à l’art des chemins de pèlerinage et à l’histoire du XXe siècle.
zuzana frantova
Zuzana Frantová

est une étudiante diplômée de l’Université Masaryk de Brno et de l’Université de Lausanne. Au sein du projet, elle se concentre sur le phénomène de la répétitivité des façades de cathédrales, à la fois à travers la perspective des pratiques d’atelier mais aussi à travers la perception des pèlerins eux-mêmes.

 jana gazdagova Jana Gazdagová

a obtenu son diplôme de MA à l’université Masaryk de Brno. Son mémoire portait sur l’architecture et la décoration de l’église de San Giovanni in Porta Latina à Rome. Actuellement, elle écrit son projet de doctorat portant, entre autres, sur la relation entre la conception architecturale, la liturgie et la musique sur l’exemple de Santa Sofia à Benevento. Pour les historiens de l’art migrateurs, elle prépare le matériel pour les articles et pour les films depuis la Bibliotheca Hertziana à Rome, où elle est stagiaire.  
 anna kelblova Anna Kelblová

est étudiante d’histoire de l’art de la faculté des lettres de l’Université Masaryk de Brno. Après avoir fini une thèse de bachelor sur le coffret tardo-antique de Projecta, elle se concentrera au sein du projet sur Notre-Dame-du-Port à Clermont-Ferrand, au cœur de l’Auvergne. Une région non seulement intéressante pour la richesse de ses façades d’églises décorées, mais également pour sa grande variété de fromages – qui n’échapperont pas à l’intérêt de Anna.
katarina kravcikova
Katarína Kravčíková
est étudiante de quatrième année du département d’histoire de l’art de l’Université Masaryk, actuellement en train de finir une thèse de bachelor sur les métamorphoses et stratégies rhétoriques de l’église de Sainte-Irène à Constantinople, entre le sixième et huitième siècle. Comme les autres historiens de l’art migrateurs, elle a décidé de prendre sur la route et d’étudier la problématique du pèlerinage médiéval. Plus précisément, son principal objet d’étude sera la cathédrale du onzième siècle Notre-Dame-de-l’Annonciation du Puy-en-Velay.
 daniela krizanova Daniela Křižanová

est étudiante au département d'histoire de l'art de l'Université Masaryk de Brno. Après une thèse de bachelor dédiée à l'art funéraire de l'Antiquité tardive à Rome, elle prépare actuellement un mémoire sur le lieu de préservation des reliques de saint Benoît, le monastère de Saint-Benoît-sur-Loire. Grâce au projet "Historiens de l'art migrateurs", elle aura une opportunité unique de côtoyer son objet d'étude de près et de l'étudier in situ pendant trois semaines.
 tereza kucerova Tereza Kučerová
est étudiante en master d’histoire de l’art à l’Université Masaryk de Brno. Après un bachelor sur les décorations baroque précoce tchèque et une expérience d’un semestre à Naples, son mémoire de master va traiter de l’Abbaye de Charité-sur-Loire et du culte de Vierge. Cette abbaye est l’une des destinations prévues de la marche, à laquelle elle va participer.
 martin lesak Martin Lešák

est étudiant diplômé de l’Université Masaryk de Brno ou il a obtenu en 2016 son master en histoire de l’art avec un mémoire sur l’ainsi-dite «tour de Torba» et ses décorations autour de l’an 800. Il rédige en ce moment un projet de doctorat sur la relation entre les décorations monumentales de la Rome du neuvième siècle et leurs rapports avec la liturgie stationnale de la ville.
 ivana molnarova Ivana Molnárová

est étudiante diplômée de l’Université Masaryk de Brno et travaille en ce moment pour le Centre for Early Medieval studies comme assistante. Elle participera au projet depuis Brno, notamment à la campagne de crowdfunding, à la communication avec le public et à l’organisation des évènements liés au projet.
 adrien palladino Adrien Palladino

est doctorant à l’université Masaryk de Brno et à l’Université de Fribourg. Ses intérêts de recherche principaux sont l’Antiquité tardive, dans une approche historiographique et matérielle. Sa thèse de doctorat étudie les coffrets en ivoire de la période à travers la compréhension de leur fonction et de la perception de la matérialité dans la période tardo-antique. Durant la marche, il souhaite étudier la cathédrale de Lausanne, mais également la perception du pèlerin à travers les récits de pèlerinage en ancien français, tout en enseignant le français aux étudiants sur la route.
 sabina rosenbergova Sabina Rosenbergová

est étudiante d’histoire de l’art à l’Université Masaryk de Brno. Une partie importante de sa formation a été jusqu’ici une expérience de trois semestres passés à Rome à étudier et à écrire une thèse sur la chaire de Saint Pierre, avec laquelle elle a conclu son bachelor d’histoire et d’histoire de l’art. Pour le projet, elle prépare une contribution sur le Mont-Saint-Michel en Normandie.
 sandrina sliwinska Sandrina Sliwinska

a achevé son Master ès Lettres à l’Université de Lausanne en Français moderne et en Histoire de l’Art. Son mémoire portait sur l’église du XIIe siècle de Saint-Georges de Kurbinovo en Macédoine. Actuellement, elle est en stage, d’une part, en tant qu’assistante pour le projet Historiens de l’art migrateurs, et de l’autre, pour la Bibliotheca Hertziana à Rome (Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte). Elle a créé le parcours emprunté par les pèlerins, traduit les textes en français, communique avec les chercheurs et organise leurs séjours. À la Bibliotheca Hertziana, elle effectue entre autres des scans d’articles et de livres pour les Historiens de l’art migrateurs lors de leurs arrêts dans les monastères.  
 pavla ticha Pavla Tichá

etudie au département d’histoire de l’art de l’Université Masaryk de Brno. Elle a traité dans le passé de la culture romaine de l’Antiquité tardive et du syncrétisme religieux. Durant la marche, elle se focalisera sur la cathédrale de Nevers.